↑ Matthias Garcia, ¡ Morsure ! (2020) huile sur toile, oil on canvas, 130x97cm
↑ Matthias Garcia, L’espoir (2019) huile sur toile / Oil on canvas, 153x225cm, exhibition view TAKE CARE, Magasins Généraux, 18-21 sept 2020 curated by Manifesto XXI

"Matthias Garcia présente un univers pictural dans lequel des créatures hors du temps évoluent dans une végétation foisonnante, permettant d’esquisser des fantasmes infinis. Une invitation au voyage nous est offerte dans ce pays d’une beauté inquiétante. »

- Texte issue du journal d’exposition du Cabaret du Néant -

↑ Installation view, "Le Cabaret du Néant", curated by « Métiers de l’exposition » Beaux-Arts, Paris for frac île-de-france, le château / Parc culturel de Rentilly – Michel Chartier
↑ Matthias Garcia, Ondine, 2019, acrylique et huile sur toile / Acrylic and oil on canvas, 60x60cm
↑ Matthias Garcia, Le Printemps, 2018, huile sur toile / oil on canvas, 55 x 45 cm
↑ Matthias Garcia, Even lovers drown (Forgot in cruel happiness), 2020, acrylique et huile sur toile / acrylic and oil on canvas, 116 x 73 cm
↑ Matthias Garcia, Le Maléfice de l'Amour, 2017, acrylique et huile sur toile, acrylic and oil on canvas, 65x81 cm
↑ Matthias Garcia, What Cannot be cured, 2019, Huile sur toile / oil on canvas, 80 x 100cm
↑ Matthias Garcia, Floral Delusion, 2020, oil on canvas / huile sur toile, 150x150cm
BIO:

L’oeuvre de Matthias Garcia cultive le goût de l’ambiguïté picturale à travers des scènes où se mélangent imaginaires enfantins, figures fuyantes et atmosphère irréelles ses peintures à l’huile et ses aquarelles empruntent autant à Unica Zurn (1916-1970), Foujita, (1886-1978) qu’aux contes d’Andersen ( La Petite Sirène ) et des jouets destinés à l’enfance et à l’adolescence telles les poupées Monster High.
Ses installations (Death Yourself, montrée au festival Do Disturb au Palais de Tokyo, 2018) et créa- tions numériques projetées par-dessus des peintures, explorent également la notion de la mort et ses rites sociaux associés. Son travail à fait l’objet d’une exposition personnelle « Sombre Printemps » (en hommage à Unica Zurn) à la galerie KG à Tokyo en 2018.
Matthias Garcia est actuellement étudiant à l’Ecole des beaux-arts de paris. Né en 1994, il vit et travaille à Paris.

Matthias Garcia’s work cultivates a taste for pictorial ambiguity through scenes combining childish imaginations, fleeting figures and unreal atmos- pheres. Her oil paintings borrow as much from Unica Zurn (1916-1970), Léonard Tsuguharu Foujita (1886-1978) as from Andersen’s tales (The Little Mermaid) and toys in- tended for adolescence, such as Monster High’s dolls.
His installations (Death Yourself, shown at the “Do Disturb” festival, Palais de Tokyo, 2018) and digital creations also explore the concept of death and its associated social rites. His work is the subject of personal exhibitions such as: «Sombre Printemps» at the KG gallery in Tokyo, Japan and «Tous mes Fleurs» at Fleurs Sauvage, Paris and during group exhibitions with notably «Henry Darger Summer Camp» by Extramentales in Arles in 2019.
Matthias Garcia is currently a student at the École des Beaux-Arts in Paris.

Download Full CV.

RELATED NEWS:

Group Show. Pavillon Vendôme. Clichy, France.
(clichy-tourisme.fr/sortir-2/pavillon-vendome-centre-dart/)
17 Sep 2020 — 17 Sep 2020

PRESS:

presse.pdf (12.74 MB)

Sultana